Ma vie avec un joueur de Poker : Témoignage poignant d’une femme de joueur

avril 3, 2017 Divers

Nous accueillons aujourd’hui sur ce blog, une femme de 30 ans dénommé Magali qui tient à témoigner sur sa vie avec son mari joueur compulsif. Suivez plutôt.

Je suis une femme âgée 30 ans et maman de deux enfants de 9 et 6 ans. Ces deux merveilleuses créatures m’aident à tenir le coup et de ne pas craquer. Mon mari est un joueur compulsif et dépendant au poker et aux paris sportifs.

Depuis plus de cinq ans, notre vie a véritablement changé. Il a commencé à s’intéresser au poker en jouant uniquement les week-ends avec ses amis, dont certains sont des accros. Petit à petit il s’est mis à jouer aussi la semaine. Très vite il est devenu un véritable accro et c’était le début des ennuis.

Après avoir vidé son compte, il s’est pris à vendre nos biens matériels et a vidé pratiquement notre appartement.

Son caractère doux et agréable a subitement commencé à changer. De plus en plus nerveux, il cherchait par tous les moyens d’assouvir à ses désirs, cela le mettait dans un tel état qu’il m’arrivait d’avoir peur de lui. Après avoir vidé son compte, il s’est pris à vendre nos biens matériels et a vidé pratiquement notre appartement. Il continuait de travailler même si à la fin du mois, il dépensait tout son salaire dans les casinos. Sa dépendance l’a poussé au licenciement et à faire des emprunts par ci et par là, jusqu’à demander de l’argent à ses propres beaux-parents, ses amis, ses collègues…

De mon côté, mon salaire servait à payer le loyer, les dépenses pour les enfants et les factures. Le peu qui me restait, je le gardais pour la nourriture. Cette dépendance a aussi pris le dessus sur sa relation avec ses enfants, à qui ils ne prêtaient aucune attention. Pour boucler le mois et ne pas mourir de faim, je faisais appel à mes parents. Mes affaires personnelles disparaissent comme par magie, sans compter de mon argent. Les disputes n’arrangent rien et enveniment les choses entre nous. Il me menace parfois de me tuer si je ne lui donne pas d’argent.

Je n’ai plus de vie sociale, car je suis toujours occupée à trouver de l’argent pour rembourser nos dettes.

Pendant des années, j’ai souffert de cette situation et je ne voulais pas le quitter, car mon amour pour lui était inconditionnel. Il m’arrive parfois de passer toutes les nuits à pleurer quand je pense à l’avenir de nos enfants, qui grandissent. Je n’ai plus de vie sociale, car je suis toujours occupée à trouver de l’argent pour rembourser nos dettes.

Actuellement je cumule deux boulots pour maintenir la tête haute. Il m’arrive de penser au divorce et de le quitter pour toujours. A chaque fois il me promet de changer et commence un traitement chez le psy.

Cette passion qui le dévore, m’a privé de l’homme de ma vie. Il n’est plus l’ombre de lui-même

Au bout de quelques semaines il replonge dans cet enfer des jeux. Mais ma plus grande peur est qu’il se fasse tuer ou qu’il entre dans des deals avec des personnes louches. Cette passion qui le dévore, m’a privé de l’homme de ma vie. Il n’est plus l’ombre de lui-même et s’habille mal, tous ses vêtements et chaussures de marques ont été échangés contre quelques dizaines d’euros !

Je ne suis pas contre le divertissement, mais contre les jeux qui à la longue provoquent une dépendance. Ils devraient être interdites pour éviter que les joueurs gâchent leurs vies et celles de leurs familles.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*